Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Carnet de Bord : Volontariat en Afrique

Voyager en autostop, c'est en grande partie recevoir de l'aide. Avoir voyagé de France jusqu'en Tanzanie par ce moyen de transport, c'est avoir recu une dose d'entraide et de solidarite quotidienne pendant approximativement 10 mois.

Lorsque je suis arrive a l'orphelinat Hisani de Mwanza en Tanzanie, a l'origine pour y passer juste une nuit, l'idee m'est soudain apparue telle quelle : « Et si moi aussi, j'apportais un peu de mon aide ? » 

J'ai donc pris ma decision, celle de rester dans cet orphelinat pour encadrer les enfants pour une periode de 1 mois. Outre le fait de marquer une pause dans mon voyage, mon but ici est de mieux comprendre le systeme de vie dans une communaute africaine et d'y apporter un petit coup de pouce si possible. 

L'orphelinat d'Hisani a ete cree pour tenter de pallier au probleme des orphelins du Sida. En effet, la Tanzanie, comme ses congeneres africains, est touche en masse par le fleau du Sida. Il resulte aujourd'hui que beaucoup d'enfants ont perdu leurs parents a cause de cette maladie devastatrice.

Il est estime aujourd'hui qu'en Tanzanie, il y a plus d'un million d'enfants orphelins a cause du Sida. 

C'est quoi le Sida ? 

On en entend aujourd'hui beaucoup parler mais il existe toujours beaucoup de confusions quand au fleau nomme Sida. Le Sida est une maladie qui peut se transmettre de differentes facons dont les principales sont :

-par voie sanguine (soit une transmission directe du virus dans le systeme sanguin de la victime : a l' aide d'une seringue par exemple)

-par voie sexuelle (une relation sexuelle non protegee d'un preservatif peut entrainer une contamination) 

Le Sida est un virus qui detruit notre systeme immunitaire petit a petit. Notre systeme immunitaire est compose de globules blancs qui ont pour principale activite de combattre les virus qui arrivent constamment dans notre corps (il est possible d'avoir le virus du rhume dans notre corps sans meme avoir les symptomes du rhume car les globules blancs auront combattu et detruit ce meme virus).

Le probleme avec le Sida, c'est que ce virus agit sur les globules blancs. Autrement dit, il detruit ce qui est suppose detruire les virus. Une fois que tous les globules blancs sont detruits, le corps humain n'a plus aucune protection immunitaire et est amene a attraper toutes les maladies sans pouvoir en guerir. 

Le Sida est une maladie aujourd'hui encore incurable, c'est a dire qu' il n'existe pas de medicaments pour guerir de cette maladie bien que certains traitements ralentissent le processus. Il est toutefois possible d'avoir une vie tout a fait normale si l'on suit le traitement regulierement et avec precision. 

J'ai eu d'ailleurs l'opportunite d'assister a un depistage gratuit du Sida dans un petit village nomme Lukobe, pres de l'orphelinat Hisani de Mwanza. Un groupe de volontaires et donateurs canadiens a organise cet evenement pour principalement informer et prevenir la population de ce petit village. 

J'ai moi-meme pu effectuer le test de depistage du Sida.

image_europe


Sur environ 300 personnes testees, presque 20 etaient positives. Cela fait une moyenne d'environ 6,5% de personnes positives. En France par exemple, le chiffre atteint environ 1%. En comparaison l'Afrique du Sud obtient le pourcentage effroyable de 20%. 

 

La vie à l'orphelinat 

85 enfants vivent aujourd'hui a Hisani. Le plus jeune a 3 ans et le plus ancien a 16 ans. Quand je suis arrive, il y avait 2 personnes travaillant en permanence a l'orphelinat et un benevole.

Encore une fois, le probleme en Afrique est le taux de nativite. En effet, une famille a en moyenne 10 naissances, vous imaginez les difficultes que cela peut engendrer... Prenons l'exemple de l'education : les orphelins d'Hisani vont a l'ecole du Lundi au Vendredi. Dans la classe de standard 4 (pour les eleves autour de 8 ans), le professeur devait animer une classe de 140 eleves !!! 

Une de mes missions a l'orphelinat fut donc de donner des cours de soutien en anglais et en mathematiques. 

Me voici en professeur des écoles à l'orphelinat

image_europe


En passant, j'en ai egalement profiter pour leur faire une petite explication interactive de mon voyage.

 

Un peu de geographie en addition des mathematiques et de l'anglais, ca ne fait pas de mal ! 

image_europe


En tant que « professeur-assistant » si je puis dire, mon role est egalement de verifier les devoirs des enfants. Ainsi, l'organisation etant reglee de cette facon, apres le diner, je peux assister au defile de 85 enfants me montrant leurs exercices du jour. 

 

Me voici en professeur des ecoles... jusqu'au bout !

image_europe


Un tel nombre d'enfants avec si peu d'encadrement, cela entraine donc une organisation speciale. La principale caracteristique qui a attire mon interet est l'autonomie des jeunes. Les enfants lavent leurs propres affaires, ils font leurs vaisselles, ils vont independamment a l'ecole, les anciens preparent la nourriture pour les plus jeunes... 

 

L'organisation des repas

L'orphelinat subsiste entierement grace a des donations, principalement provenant d'Europe et d'Amerique du Nord. De ce fait, les depenses sont reduites a leur stricte minimum. La question peut donc se poser : comment assouvir les besoins fondamentaux des jeunes que sont : dormir, boire et manger ? 

- Dormir ?

L'orphelinat a pu construire, grâce a des donations, deux dortoirs : un pour les filles, un pour les garcons.

Les lits sont tous protégés par des moustiquaires pour prévenir de la malaria, maladie trés présente dans cette région et qui s'attrape par des piqûres de moustiques. 

- Boire ?

Les jeunes boivent de l'eau. Celle-ci est bien sur de l'eau du robinet car l'achat de bouteilles d'eau pour chacun des 85 enfants d'Hisani est tout simplement irréalisable. Il faut donc croire que le système immunitaire des enfants s'est adapté à la consommation de l'eau locale. 

-Manger ?

Certainement le problème le plus difficile à résoudre. L'organisation des repas entraine des situations qui ont pu très rapidement attiser ma curiosité. Les repas des jeunes ont pour objectif de donner assez d'énergie pour la journée tout en plafonnant au minimum les couts.

Ainsi, le matin, les jeunes consomment un porridge. Le midi et le soir, les repas sont compose d'Ugali (vous pouvez voir une photo de l'Ugali dans l'article précédent sur le Kenya) accompagne soit de haricots, soit de poisson seche.

Le poisson est une donation provenant d'un programme gouvernemental. Celui-ci livre des poissons entiers. 

Les enfants ecaillent et prélevent les arêtes des poissons pour en faire des filets.

image_europe


 

Ensuite ces memes poissons sont séchés sous un feu de bois pour une meilleure conservation.

image_europe


Et ensuite, la grande distribution, et dans l'ordre s'il vous plait !

 

image_europe


Le dimanche, cependant, cette mixture de mais qu'est l'Ugali est remplace par du riz, car celui-ci est plus apprecie des enfants mais egalement plus onereux. 

 

Avant de reprendre la route 

Le dimanche est egalement la journee detente. Il n'y a donc pas d'obligation quelconque a remplir pour les enfants (mis a part preparer la nourriture bien sur). Cela peut etre l'opportunite pour les jeunes de regarder un peu la tele ou de faire un peu de sport...

Cela tombait bien ce jour-ci car c'etait la journee de cloture des jeux-olympiques. Pour connecter un peu les jeunes aux realites de la globalisation mais surtout pour les divertir, un volontaire allemand et moi même, avons realise des mini-olympiades. 

La journee s'est deroulee paisiblement sous les efforts et la sueur de nos jeunes athletes en herbes : 

- lors de la competition internationale de balle au prisonnier

image_europe


- puis sous la tension intense de la course au relais

 

image_europe


- en passant par l'incoercible concentration precendant le lancer du disque

 

image_europe

 

Ma mission d'un mois arrive a son terme. Le temps arrive pour moi de retourner sur la route et de decouvrir un peu plus de ce qui constitue l'incroyable diversite de notre monde.

J'ai essayer de partager au maximum ma bonne humeur avec les enfants et de faire passer quelques messages de paix et de solidarite. J'ai aussi appris beaucoup d'eux... En effet, ces enfants ont tellement peu qu'ils savent apprecier chaque petite chose que l'on peut leur apporter.  

« Est-ce que la richesse fait le bonheur ? » se pose t'on souvent.

Je ne sais pas, mais en tout cas ce que j'ai appris, c'est que l'absence de richesse fait que celle-ci est appreciee d'une toute autre facon : elle se manifeste en rapports humains. 

Tout l'orphelinat regroupe pour une photo de famille

image_europe


A bientot pour un resume de la Tanzanie ! 

 

Jeremy 
 

Info: mise à jour 2012
Une amie rencontrée à Hisani en 2007, impliquée de nombreuses années avec cet orphelinat m'a fait part de la situation actuelle de l'orphelinat. Je déconseille donc à ce jour d'envoyer vos dons là-bas. 
Pour en savoir plus, vous pouvez lire le blog à ce sujet: 
http://therealhisani.blogspot.com/2011/02/welcome-lets-do-this-thing.html



Retour au Sommaire

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet