Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Carnet de Bord : A l'heure du changement... Cap au Nord

Enfin les pieds sur terre! Ce fut mon exclamation logique lors de mon arrivee en Amerique et plus particulierement Panama. Apres 2 mois de mer, je pouvais enfin retrouver la civilisation, avec ses avantages et ses inconvenients.
Je dois avouer qu´apres tout ce temps, ou mes seules occupations etaient d´ouvrir le frigidaire et de prendre un casserole pour manger, ou simplement de descendre trois marches pour aller dans ma cabine lorsque je voulais dormir; il fut en effet difficile de se readapter.

Chercher un endroit ou dormir, trouver l´endroit le moins cher pour me restaurer... je ne savais plus faire... La faineantise me gagnait... il a fallu se faire violence... et j´ai enfin reussi a deplacer mes deux bras, puis mes deux pieds... L´aventure etait donc prete a continuer.


Mon objectif, comme je le disais, etait de gagner l´Amerique du Sud pour poursuivre mon chemin. Mais voila, dès Panama, sans avoir meme le temps de gouter un peu a la route, un probleme se posait deja: la Jungle du Darien.

Sur la carte de Panama, la jungle du Darien se situe au Sud-Est 

image_europe

La Jungle du Darien est le seul endroit d´Amerique ou la route Panamericaine, allant de l´Alaska en Amerique du Nord jusqu´en Terre de Feu en Amerique du Sud, ne passe pas.
Cet endroit existant des deux cotes de la frontiere entre le Panama et la Colombie est l´une des plus dangereuses places de la planete.
En effet, outre le fait que traverser cette jungle serait synonyme de traverser une zone de plus de 150 kilometres sans indications et au milieu d´un environnement hostile naturel (on est au milieu d´une jungle je rappelle!), il y a le probleme des FARC (Forces Armees Revolutionnaires de Colombie) qui sont tres presents dans cette zone .
Les FARC sont une guerilla armee agissant en Colombie pour pouvoir obtenir plus de pouvoir au sein du gouvernement. Tout simplement, pour subsister, ce groupe a choisi d´orienter ses occupations vers le traffic de drogue et l´enlevement contre ranconnage.
Vous avez recemment entendu parler d´Ingrid Betancourt, qui fut liberee apres avoir ete kidnappee pendant une duree de plus de 6 ans.

Pour revenir au voyage, le passage dans la jungle du Darien etait donc plutot risque... Il fallait trouver une autre solution. Cette autre solution semblait etre de trouver une embarcation afin de traverser une partie de la mer des Caraibes jusqu´a Cartagene en Colombie.

Pour etre honnete, je n´avais pas une grande motivation pour reiterer a ce moment mes recherches pour trouver un voilier. Voyez-vous, apres avoir passe 2 mois en mer, ma volonte etait reellement de bouger, voyager, rencontrer de nouvelles personnes... En quelques mots: je voulais fortement reprendre la route.

Toutefois, je suis tout de meme aller jeter un oeil dans les marinas du coin et de me rendre compte un peu de la situation.

Je me suis tout d´abord rendu au Yacht Club de "Balboa" a Panama City.

Le Yacht Club de Balboa a Panama City
 

image_europe

Apres avoir laisse une annonce au tableau, comme je l´avais fait au Cap et d´avoir frequente le bar des marins, je me suis rendu au second Yacht Club de Panama City, nomme "Flamenco". Encore moins de succes car il n´y avait pas de tableau... Seulement une radio sur laquelle il etait possible de laisser un message aux marins presents sur leurs bateaux.

Apres quelques rencontres dans ces endroits frequentes principalement par des marins... et des touristes, j´ai pu collecter davantage d´informations.

Premierement, et je le savais deja car j´arrivais de cette direction, nous sommes dans les vents contraires. Peu de bateaux vont a Cartagene mais beaucoup en viennent.

Deuxiemement, le meilleur depart pour ce genre de bateaux se situe dans les iles de l´Archipel de San Blas, dans la mer des Caraibes. Allons, voici une invitation pour un peu d´aventure!
Apres avoir regarde la carte, je me suis donc dirige vers Carti, la seule ville ouverte a cette mer accessible par la route, et quelle route!
Je pense que ce fut l´un des plus mauvais choix de mon tour du monde de me rendre la-bas!

Tout d´abord, il m´a fallu deux jours pour atteindre cette route situee a 150 kilometres de la capitale, et aucun endroit ou demander l´hospitalite sur l´axe Llano-Carti, ou j´ai donc echoue au milieu de la nuit.

Voici mon logement de fortune pour cette nuit: des rondins de bois!
 

image_europe

Avec un reveil par une belle averse tropicale dans une nuit etoilee

 image_europe

J´arrive tout de meme a Carti, apres m´etre meme endormi au milieu de la route, assis sur mon sac pendant que je faisais du stop matinal... et là...

 

Carti n´est pas une ville, Carti n´est pas un village, ni meme un hameau... c´est une maison. UNE MAISON!!! Un batiment, pour l´accueil des touristes qui arrivent par avion ici et qui louent les services tres chers des indigenes Kunas du coin pour rejoindre l´une des plus de 300 iles du coin.
Il faudrait donc que je trouve sur quelle ile un suppose bateau passe, qu´il aille dans la meme direction que moi et surtout qu´il accepte de me prendre.
En effet, je me suis retrouve au milieu d´un buisiness touristique ou la croisiere dans ces eaux caraibeennes jusqu´a Cartagene ne coute pas moins de 350 dollars pour cinq jours.
Un mauvais choix donc. Je decide de revenir a Panama City et d´agir en consequence.

Je ne cherche un bateau que depuis une semaine mais j´ai cette route qui est ouverte devant moi et qui me nargue, cette route du Nord, celle qui conduit a travers tous les pays d´Amerique centrale a travers les pyramides azteques et les temples mayas, puis qui remonte par les Etats-Unis et le Canada jusqu´en Alaska...

Cette route qui me regarde, qui est ouverte a moi, elle m´invite.
Je decide donc de reorganiser mes plans et ceux-ci me paraissent logiques. Je suis en Amerique pour decouvrir celle du Nord et celle du Sud. Peu importe ou je commence puisque je dois faire les deux.
Je commencerais donc par la route et non par la mer, et ca me convient parfaitement pour etre honnete.

Le chemin?
Panama, Costa Rica, Nicaragua, Honduras, Salvador, Guatemala, Belize, Mexique et une remontee vers la cote Ouest des Etats-Unis et du Canada vers l´Alaska. Puis une traversee vers la cote Est et une redescente en direction de Miami... ou je tenterais de trouver un bateau vers les Caraibes pour redescendre vers l´Amerique du Sud.

En attendant, moi, je sors mon pouce et c´est reparti pour quelques parties d´autostop!

image_europe
A bientot pour un resume du Panama et du Costa Rica, ou je suis actuellement.

Jeremy



Retour au Sommaire

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet