Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Carnet de Bord : Dans le centre du centre de l'Amérique

En arrivant a la frontiere du Nicaragua, j etais encore perplexe des deux derniers pays visites, le Costa Rica et le Panama. Je ne m´attendais pas vraiment a une amerique latine si nord-americanisee... je me reservais donc d´avancer des pensees sur les trois prochains pays d´Amerique centrale qui m´attendaient...
Des la delimitation me permettrant de penetrer au Nicaragua, j´ai tout de suite sentit que ce serait different, il y avait quelque chose dans l´air de plus vibrant, un frissonnement ambiant qui me souhaitait la bienvenue pour cette introduction à une Amerique bien plus latine... et ce, pour le meilleur et pour le pire, neanmoins, je choisirais de retenir le meilleur.
Commencons donc par la premiere chose que j´ai du faire a mon entree dans ces trois nouveaux pays: et bien, de l´autostop bien sur...


L´autostop au Nicaragua, Honduras et Salvador

Un vrai regal...
C'est simplement les trois pays où il fut le plus facile a voyager de cette facon, depuis le debut de mon tour du monde.

Il suffit de lever a peine le bras pour qu´une miriade de vehicules s´arretent afin de vous aider. De plus, il n´est aucunement question de negocitation pour obtenir un lift gratuit, la culture d'ici, est d´aider son voisin gratuitement en ce qui concerne le deplacement dans ces pays d´Amerique centrale.
Non, un pur bonheur que de faire de l´autostop dans cette partie du monde.

Si j´ai sorti mon livre pendant une periode d´attente de vehicule, c´est vraiment pour la photo!

 

image_europe

La raison pour laquelle l´autostop est facile est sans doute grace a cette mentalite d´entraide, des populations de cette region. Par ailleurs, la grande majorite des vehicules qui s´arretent sont des pick-ups et des camions, ce qui permet une entraide de groupe, si je puis dire!
De meme, le fait d´avoir un facies etranger m´a sans doute fortement aide. La curiosite a l´egard des visiteurs est importante et principalement dans un but d´echange et de rencontre.

Si vous avez la chance de voyager dans ces trois pays , je conseille definitivement l´autostop, que vous soyez seul, à deux, ou meme en groupe de quatre ou huit, je dirais encore que c´est possible! En plus de pouvoir vous deplacer gratuitement, vous aurez l´oportunite de pouvoir developper une interaction positive avec la population locale, qui n´attend que ca.

De la culture au Nicaragua, de la culture au Honduras, de la culture au Salvador!

Mon voyage a repris beaucoup d´interet dans ces pays, je suis redevenu curieux car les differences rencontrees ici m´ont donne l´envie d´apprendre pour comprendre.
Cette fameuse culture fut observable dans differents aspects que vous pouvez constater dans la vie de tous les jours:

-La culture culinaire
Retour a la nourriture de rue, avec ses etals, ses senteurs...en bref, la vraie cuisine populaire comme je l´aime.
Ici, beaucoup de plats sont issus du maïs, la tortilla (petite galette ronde de maïs) accompagne d´ailleurs tous les repas.
Prenons exemple de la pupusa, un peu comme la tortilla mais fourree de fromage ou de viande. Un plat tres connu au Salvador et qui ne vous coutera qu´environ 30 centimes de dollar la pupusa, avec salade a volonte!

Ici, la fameuse "Pupusa" servie au Salvador

 image_europe

Vous pouvez l´accompagner du fameux Pinole au Nicaragua, une boisson realisee grace a de la farine de maïs. Une boisson, ou plutot une bouillie car il y a autant a manger qu´a boire dans ce mets-boisson 

image_europe


-La culture vestimentaire
Meme si la majorite des personnes ont opte pour le style "jean-tee-shirt", il existe encore les irreductibles locaux qui ont decide de faire vivre la tradition et de garder leurs racines en ne planquant pas leurs costumes aux fonds de leurs placards mais en les sortant au grand-air.
De ce fait, il m´a ete permis de voir ces locaux porter fierement leur chapeau, comme ici au Salvador.

Un salvadorien portant fierement son chapeau

 image_europe

De meme, vous apercevrez tres souvent ce genre de jupe portees par les femmes, comme ici sur un marche de Tegucigalpa, la capitale du Honduras


 image_europe

 -La facon de vivre, tout simplement


Nous parlons souvent en France de la sieste apres le dejeuner. Il faut savoir qu´ici, ceci est d´une relative importance. Specialement en ete, lorsque la chaleur est a son maximum, les hamacs sont de sortie..
Le hamac est une sorte de toile suspendu permettant de se reposer a mi-hauteur. Cela est tres populaire et il est possible d´en trouver dans presque toutes les maisons d´Amerique centrale.

Je n´ai evidemment pas manque d´essayer cette couche, comme ici a Leon au Nicaragua. J´avoue que j´ai ete surpris par l´etat d´extreme confort qu´offre le Hamac.

 image_europe

 La facon de se deplacer, et surtout dans les vilages, m´a interloque. A l´instar des pays du Nord de l´Afrique, on utilise l´animal pour se deplacer ou pour le transport. Cependant, ici il n´y a pas de dromadaire, on utilise le cheval bien sur!


Des locaux organisant la monte d´un cheval a Rio Blanco au Nicaragua.
 

image_europe

 


-La religion: zoom sur la "Semana Santa"
Au Honduras, je suis arrive pendant la celebration d´une fete que l´on pourrait traduire de "Semaine Sainte" en francais. Organisee lors de la periode de Paques, une semaine entiere est decretee feriee pendant cette periode.
Nous sommes donc en terre colonisee par les espagnols au debut du XVI eme siecle. Ceux-ci apporterent le catholicisme, qui est toujours la religion la plus importante dans ces trois pays. Neanmoins, cette croyance s´etend a tout ce qui touche au christianisme de nos jours.
De ce fait, la fete de Paques est tres importante et la vie s´arrete tout simplement pendant une semaine.
L´originalite est que toute la population du Nicaragua, du Honduras et du Salvador se dirige vers tous les points d´eau du pays pour s´y baigner. Toutes les plages, lacs et rivieres sont donc requisitionnees pour une immense baignade generale!!

La "semana santa", tout le monde s´y baigne, comme ici a Santa Barbara au Honduras
 

image_europe

 



Une tres mauvaise reputation

-Une macabre mediatisation
Vous avez sans doute entendu parler un jour de la violence en Amerique centrale, des guerres et de la presence de dangereux gangs. Comme partout sur notre planete Terre, le sensationnel fait vendre autant ici qu´ailleurs, chaque mefait est reporte dans les journaux, amplifie et le resultat est ... surprenant.

J´ai ete simplement choqué la première fois que j´ai ouvert un journal au Honduras. On y reporte tous les meurtres de la veille, souvent entre bandes rivales, et on prend, sans mauvaise foi bien sur, la photo du corps la plus gore possible.

Quand la réalite dépasse la fiction... au Honduras

image_europe


-Les maras (ou gangs)
Ils terrorisent la population, ou plutot les journaux les utilisent pour terroriser la population... Les "maras" sont des groupes de bandits exercant leur pouvoir meurtrier pour differents trafics, que ce soit de drogues, d´armes ou autres.
Ils sont apparemment plus actifs au Salvador, ou les noms les plus connus de gangs sont "Maras Salvatruchas" ou "M18", provenant principalement des mauvais quartiers de Los Angeles.
Il est possible de les reconnaitre grace a leurs tatouages, qui peuvent etre tres abondants.

Le tatouage du "marero" peut etre assez... important

 image_europe

 

photo prise sur internet

Leur plus courante activite semble etre d´extorquer des sommes d´argent a la population locale, principalement dans les transports en commun, ou ils "realiseraient des collectes".
Malheureusement, j´ai pu assister a ce type de scene, sur une plage de la Ceiba au Honduras. Deux personnes s´identifiant comme membres du gang 18, se sont approches de deux amis canadiens et americains, qui m´hebergaient a ce moment.
L´un d´eux menaca d´utiliser son arme a feu, qu´il leur dit posseder sur lui, s´ils ne leurs donnaient pas la somme d´argent qu´il réclamait. La somme demandee etait etrangement basse, mais ce qui a un sens car leur but etait vraiment de recuperer de l´argent et non de tirer...
J´ai ete temoin de cette scene et l´allure des deux personnages me revient souvent en tete, car ils n´avaient pas vraiment l´air de petits delinquants ...
L´attitude a adoptee, bien sur, est de ceder ses biens et de ne pas se rebeller... La vie n´a pas la meme importance dans cette partie du globe.

Neanmoins, je voudrais clarifier un fait. Les attaques de gangs contre des touristes sont tres rares. L´extreme majorite des meurtres n´apparait qu´entre bandes rivales, et non pour le simple plaisir de tuer. Meme pour ce genre de personnes, tuer n´est pas un plaisir, fort heureusement!

-La pauvrete
Effectivement, le Nicaragua, le Honduras et le Salvador font partie des pays du Tiers-Monde. La pauvrete est importante et encore une fois il y a un enorme fosse entre les plus riches et les plus pauvres, meme si celui-ci n´est pas aussi grand que celui d' Afrique du Sud.
La pauvrete est aussi issue de la corruption, extremement importante dans ces pays d´Amerique centrale et principalement au sein du gouvernement.

La politique permet tout, comme ici au Salvador... TOUS les poteaux electriques du PAYS ont ete peint aux couleurs du parti du nouveau president elu...

 

image_europe

 

L´histoire de ces trois pays est assez mouvementee. Nombre de conflit, guerillas, guerres pour aboutir a un semblant de democratie aujourd´hui. Nombre de personnes qui ont donne leur vie pour un ideal, refusant l´exploitation des gouverneurs...

Un ancien campement guerillero dans une foret a Perquin au Salvador

 image_europe

Beaucoup de passion pour beaucoup de violence en fin de compte... l´humain sera t´il pret un jour a vivre uniquement de paix, ou au moins de tolerance?

Une nature a conserver

Le Nicaragua, le Honduras et le Salvador ont en general un climat bien plus sec qu´au Costa Rica, par exemple. Neanmoins, ces trois pays sont pourvus de paysages naturels remarquables; des paysages que l´on devra conserver a tout prix des risques de pollution et des multiples dangers auxquels l´environnement doit faire face tous les jours.

En effet, lors de mes peregrinations en zigzag dans ces trois pays, je suis tombe sur d´etonnant paysages, comme cette incroyable riviere pres de la Ceiba au Honduras.

image_europe

Un peu auparavant, entre deux lifts, j´ai pu photographier et obtenir une magnifique carte postale qui s´offrait a moi. Un arbre au milieu d´un marais, pres de Santa Barbara, toujours au Honduras. Quelques secondes apres, une voiture reagissait a mon lever de bras pour me donner un lift, trop facile je vous dis!

image_europe

Oui l´autostop facile, les rencontres avec les locaux, toujours souriants.... C´est cela que je retiendrais de ces trois pays car cela represente la vaste majorite de la population. Comme dans tous pays, il y a ses bons et ses mauvais evidemment mais le bon est a cultiver meme s´il ne faut pas oublier le mauvais pour ne pas le reiterer.


Le BON est a cultiver, oui, il doit nous inspirer, nous devons en parler, le mettre en valeur.
Pourquoi mettre en valeur l´horrible et le deifier? Que pensez-vous que cela peut inspirer a nos jeunes que de vivre quotidiennement la violence comme un etat humain normal?
Et si on essayait de vivre avec des valeurs positives a suivre, si le bon devait etre notre exemple, si les titres des journaux relataient les bonnes nouvelles, les exploits, les actions positives?

Si cet enfant du Salvador avait cela en ligne de mire, cela changerait´il quelque chose?

image_europe

Je crois que OUI...
A bientot

Jeremy 



Retour au Sommaire

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet