Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Carnet de Bord : 100 000 kilomètres à partager (2ème partie)

 Si vous me suivez depuis le début de l´aventure ou même si vous avez pris le train en route, vous ne pouvez pas avoir manqué certaines fois où j´ouvrais le débat sur certains problèmes mondiaux.

Le SIDA en Afrique, le manque de moyen pour l´éducation en Amérique latine, la faim dans le monde… Je pourrais écrire un livre sur tous les besoins essentiels qui ne sont aujourd´hui pas couverts. Cela est triste, mais ne croyez pas que personne ne s´y intéresse. Au contraire…

Il existe différentes organisations qui œuvrent pour améliorer le quotidien de certaines populations. Les difficultés majeures sont souvent de parvenir à identifier le problème,  puis d´envisager des solutions et évidemment de collecter assez d´argent pour pouvoir réussir a organiser une opération de sauvetage ou d´amélioration de vie quotidienne.

En Tanzanie, j´avais assisté à une distribution de moustiquaires de la part d´une ONG, précédé d´une explication sur le fonctionnement du paludisme.

Souvent, si un problème local est reconnu et qu´il persiste, c´est qu´il n´y a pas les moyens financiers d´y remédier. Cela peut être pour diverses raisons que nous ne développerons pas en profondeur, mais parmi elles, il y a souvent de mauvaises gérances politiques… Regardons par exemple toutes les histoires de corruption en Afrique, où les personnes au pouvoir mettent dans leurs poches les budgets normalement destinés à certaines aides au développement. Malheureusement, ce sont toujours les personnes dans le besoin qui en pâtissent…  Citons par exemple Robert Mugabe au Zimbabwe puisque cela touche à l´actualité.
Puis d´un autre côté, il existe également certains gouvernement qui n´hésitent pas à piller les ressources d´un pays, souvent pour leur unique gloire personnelle. Rappelons-nous le roi belge Leopold II qui exploitait à outrance les ressources en caoutchouc  en Afrique Centrale à la fin du XIXème siècle.
Après, il y a également les catastrophes naturelles, comme récemment à Haïti.

 Un apport extérieur est donc bienvenue voire nécessaire en temps de crise. Les meilleures sources proviennent souvent de généreux donateurs situés dans des pays économiquement plus développés. C´est en quelque sorte une façon de redistribuer les ressources. Malheureusement,  seulement peu de personnes savent que le superflu qu´ils dépensent pourrait servir à sauver des vies.

Durant mon voyage, j´ai eu l´opportunité de rencontrer des membres d´une organisation mondialement connue : le Rotary Club. Vous avez sans doute déjà pu voir cette espèce de sculpture en forme de roue dentée à l´entrée de votre ville ou village. Ce logo signifie que vous avez un Rotary Club à l´endroit où vous vivez. Vous pourrez peut-être aller jeter un œil ces jours-ci. Vous aussi pouvez changer le monde !

Le logo du Rotary Club

 

Le Rotary Club

Qu´est ce que le Rotary Club ?

Selon le site internet du Rotary Club, celui-ci se définit en tant que tel :
« 
Le Rotary International est un mouvement  de plus d'1,2 million d'hommes et de femmes représentatifs de l'ensemble des professions et des domaines d'activités. C'est le plus ancien des clubs service internationaux et le plus présent dans le monde : il est à ce jour implanté dans 170 pays. Ses membres revendiquent la valorisation d'une haute éthique civique et professionnelle et développent des programmes dédiés à l'intérêt général. Leurs domaines de prédilections ? La santé et la solidarité, le développement durable, l'éducation, la formation et l'épanouissement des jeunes générations dans leur proche environnement. »

Pour ma part, je connaissais déjà de visu le Rotary avant de m´y intéresser de plus près. Ayant traversé l´Afrique et l´Amérique centrale, j´avais déjà vu certaines actions du Rotary Club lorsque je suis arrivé en Amérique du Nord. Le Rotary Club a en effet été crée en 1905 dans l´Illinois aux Etats-Unis. C´est là-bas que j´ai commencé à aller à la rencontre de ses membres.

A la rencontre des rotariens, ici avec le président du Rotary Club de Cleveland Lakewood

Le Rotary Club réalise plusieurs actions dans le but d´améliorer le sort de nombreuses personnes dans le monde. Le Rotary agit par exemple pour éradiquer complètement la Poliomyélite en délivrant des vaccins gratuits autour de la planète. Je vais partager avec vous quelques chiffres pour vous faire comprendre l´ampleur de l´action :

L´action pour l´éradication de la Poliomyélite a débuté en 1988. Il y avait plus de 350 000 nouveaux cas par an. En 2010, il n´en reste qu´environ 1500.
Source :
http://www.santedev.fr/?p=602

Les actions du Rotary touchent différents domaines de l´humanitaire, comme la lutte contre la faim, la santé et l´éducation en général.

Au Rotary Club de Laval au Québec, les rotariens subventionnaient les études d´une jeune brésilienne, ici facilement reconnaissable à gauche sur la photo

Les donations financières ou de matériel sont apportées par les membres actifs du Rotary Club, appelés les Rotariens. Ces dons peuvent être redistribués de manière locale, nationale et internationale.  


Pourquoi les démarcher ?

Je me suis présenté aux membres des Rotary Clubs que j´ai visité en réalisant presque la même photo-conférence que j´utilisais dans les écoles. Toutefois, j´ai modifié et adapté mon vocabulaire et mon texte en fonction de l´audience.

Me voici m´adressant au Rotary Club de Elisabethtown en Pennsylvanie

Mon voyage m´amène à rencontrer différents types de personnes dans différents pays. Des personnes dans le besoin autant que d´autres beaucoup plus aisées financièrement. Parmi ces personnes aisées, certaines d´entres elles sont très généreuses et souhaitent partager une bonne partie de leurs ressources pour aider les premièrement cités.
Je pense avoir l´opportunité dans ce voyage de créer une chaine entre les personnes qui veulent partager et les personnes qui nécessitent en étant le maillon intermédiaire qui peut manquer.
J´espère pouvoir utiliser les nombreux contacts  que j´ai pu créer lors de ces présentations pour pouvoir être utile à des fins humanitaires pendant et à l´issue de mon voyage.

A Montréal, à l´issue de l´une des nombreuses présentations que j´ai pu faire, le gouverneur de district du Rotary Club de Longueuil Rive Sud  Monsieur Boulanger m´a offert l´opportunité de devenir Membre d´Honneur Du Rotary Club.

Voici la lettre officielle qui me fut remise à cette occasion

J´espère maintenant que je pourrais utiliser cette appartenance dans des buts respectables. Mon statut de rotarien d´honneur m´aidera peut-être à légitimer et faciliter les actions que j´entreprendrais dans un futur proche, je l´espère.

Me voici avec les membres du Rotaract Club de Washington DC après une présentation (le Rotaract est réservé aux jeunes de moins de 30 ans)

Pour plus d´informations sur le Rotary Club :
http://www.rotary-francophone.org/

 

L´Alliance française

Qu´est ce que l´Alliance française ?

Selon le site internet de l´Alliance française :
Les Alliances françaises ont en commun la poursuite de trois missions essentielles :

·         Proposer des cours de français, en France et dans le monde, à tous les publics

·         Mieux faire connaître les cultures françaises et francophones

·         Favoriser la diversité culturelle

Les Alliances françaises ont en partage les valeurs qui font la force et la vie du réseau et sous-tendent chacune de leurs actions :

·         Le respect de la diversité des cultures, la passion de l’échange et la solidarité

·         Les valeurs associatives

·         La convivialité

·         La recherche de l’excellence dans toutes les activités entreprises

·         La modernité et l’innovation

 

L´Alliance française me parait surtout être une solution alternative pour avoir une sensation de changement culturel, à l´intérieur d´un autre pays. Il est possible pour un étudiant de venir converser dans la langue de Molière avec des expatriés français, d´avoir accès à une bibliothèque et une médiathèque. Des cours sont proposés par des natifs français ou des locaux qui ont eu l´opportunité d´étudier dans l´hexagone. L´Alliance française propose donc un accès à l´apprentissage de la langue et à la compréhension de la culture.

Me voici à Barranquilla en Colombie avec les étudiants de l´Alliance

Je trouve la démarche très bonne. En effet, pour les personnes qui ne peuvent pas voyager, vous pouvez toujours vous rapprocher d´un accès à un échange interculturel. Dans la même idée, vous avez l´opportunité en France de vous rendre à un centre culturel russe ou chinois entre autres.
Centre culturel de Chine :
http://www.cccparis.org/
Centre culturel de la Russie :
http://www.russiefrance.org/

Cela peut tout de même être intéressant !

 

Pourquoi les démarcher ?

La vie sur la route m´aide à comprendre certaines choses. Parmi celles-ci, je réalise que la communication est un vecteur important pour aboutir à la compréhension et enfin la tolérance de l´autre. De ce fait, l´apprentissage des langues est une étape très importante dans cette direction. Jusqu´à présent, mes situations dans divers pays durant ce voyage m´ont amené, en outre du français, à apprendre l´anglais, l´espagnol et un peu de portugais et d´allemand, pour parvenir à me faire comprendre.

Expliquant mon voyage a l´Alliance française de Cincinnati aux Etats-Unis

Toujours dans le même esprit de partager mon voyage, je visite les Alliances françaises. Mon but est de partager mon expérience avec des étudiants des pays que je traverse. Ces derniers souhaitent apprendre le français. Souvent, je trouve des personnes très curieuses d´en savoir plus sur ma culture, sur qui je suis et ce que je fais. Je trouve leur ouverture d´esprit toujours encourageante.

En compagnie des étudiants de l´Alliance française de Panama City

Curiosité, compréhension et tolérance. Ces valeurs me paraissent importantes. J´essaie donc de les partager à chaque endroit ou je peux passer.

Pour plus d´informations sur les Alliances françaises :
http://www.alliancefr.org/


Je vous donne rendez-vous très bientôt pour quelques podcasts et sons du voyage.

A très bientôt,

Jeremy



Retour au Sommaire

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet