Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Carnet de Bord : Le Royaume des Tonga

Durée escale: 2 jours

Notre dernière escale avant la Nouvelle-Zélande est au cœur d'un royaume du Pacifique : les Tonga.
Nous nous arrêtons dans l'extrémité sud du pays, dans le groupe d'île TongaTapu. Il y a en effet 170 îles aux Tonga, répartis en 3 archipels : TongaTapu, Vava'u et Ha'apai.

La capitale des Tonga est Nuku'Alofa, située sur l'archipel de TongaTapu. Nous irons donc la visiter.

Bienvenue aux Tonga


L'aspect visuel des Tonga
Le drapeau ressemble peut-être à la Suisse mais il n'y a aucune affiliation. Le pays en lui-même ne ressemble pas non plus à ce pays européen. Notre arrivée par la mer permet de découvrir le relief des Tonga. L'archipel de TongaTapu est constitué d'îles qui sont peu élevées et nous naviguons dans la baie de Nuku'Alofa entre les différentes morceaux de terre mais aussi quelques mammifères marins qui se reposent en ce moment ici : les baleines.
Je les ai manquées en Afrique du Sud, en Equateur, mais cette fois-ci je les découvre dans leur endroit naturel. Au matin de notre arrivée, j'aperçois ces dernières surgirent hors de l'eau et éjecter des trombes d'eau dans les airs... Impressionnant.

Nous arrivons un samedi, mais nous avons passé la ligne de date internationale dans la nuit, donc nous sommes dimanche au moment de poser pied à terre. Le Royaume des Tonga est situé près de la ligne de changement de date donc il est aussi le premier à fêter le Nouvel An chaque année. Cette ligne est une attraction touristique, même si elle est invisible, à l'image de l'Equateur.

Un hôtel emprunte son nom à cette ligne invisible mais tout de même importante dans notre quotidien

Le dimanche à Nuku'Alofa, tout est fermé. En tant que jour de repos religieux, toutes les activités cessent. Les tongiens sont principalement des personnes très croyantes. Il y a ainsi de nombreuses églises bâties dans la capitale du Royaume.

Nuku'Alofa est peuplée d'environ 23000 habitants, c'est la plus grande ville du pays. Néanmoins, je ne pense pas qu'elle a beaucoup d'attraits mis à part de son aspect pratique. La ville manque de charme et de relief.

Une rue du centre de Nuku'Alofa

Certains bâtiments ont une architecture intéressante, comme l'une des nombreuses églises du pays. Cependant, je ne pense pas que le patrimoine architectural de TongaTapu soit une raison suffisante pour venir visiter le pays. Le Royaume des Tonga a d'autres atouts bien plus attirants.

Certains bâtimennts de Nuku'Alofa ont une architecture intéressante



 

L'aspect culturel des Tonga

Il n'est pas faux de dire que les tongiens sont fier de faire partie de leur Royaume. Sur notre voilier, nous pouvons entendre la fanfare militaire qui répéte pour l'anniversaire du roi, qui aura lieu un mois plus tard.

Le palais du Roi est immanquable, même depuis notre arrivée par voie navale. Divers rois sont également affichés sur les billets de banque du pays.

Le palais du Roi est immanquable

Le sport national est le rugby. L'équipe des Tonga est régulièrement qualifiée pour la coupe du monde de rugby. D'ailleurs cette année, les Tonga sont dans le groupe de la France lors de la prochaine coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Il est facile de trouver un terrain de rugby à Nuku'Alofa.

Il est facile de trouver un terrain de rugby à Nuku'Alofa.

Je me suis souvent demandé comme un pays aussi peu peuplé peut avoir une équipe aussi performante au niveau international. La réponse doit être dans la génétique. En effet, le tongien de base doit avoir 30 centimètres et 50 kilogrammes de plus que moi. En quelques mots simples, ils semblent être bâtis pour être piliers sur un terrain de rugby !

Me voici avec Wesley (ou «Uesitalingi-Nau en tongien), notre guide à Nuku'Alofa



 

En seulement deux jours d'escale, il est forcément difficile de se faire une idée réelle d'un pays. Je ne peux que retenir que quelques vues du pays, sans pouvoir m'en imprégner réellement. Je me souviens de certains locaux vêtus d'habits traditionnels. Les hommes portent ainsi un «tupenu», qui est une sorte de jupe s'appropriant un peu au «sarong» malais. La culture tongienne semble être toujours assez ancrée dans les mœurs. Peut-être que la situation géographique des Tongas aide à conserver sa culture contre l'uniformisation de la société que nous pouvons voir dans de si nombreux endroits du monde.

Dans tous les cas, les Tonga m'ont donné très envie de revenir et d'en savoir plus sur la façon de vivre des locaux. Encore un endroit à redécouvrir !

Pour ma part, je suis prêt à me lancer dans la dernière étape de cette traversée du Pacifique. En avant vers la Nouvelle-Zélande !

A très bientôt,

Jérémy



Retour au Sommaire

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet