Accueil | Préparatifs | Présentation | Tour du monde | Interview | Coin des écoles | Sponsoring |
Tour du monde en autostop - Jeremy Marie

Partenaire







 Qui suis-je?

Né le 12 mars 1984, je fais mes premiers pas dans ce monde à Rouen en Normandie. Monsieur et Madame Marie me baptisent: je serai "Jérémy" pour le restant de ma vie.

Dès l’intégration du fait que la Terre est ronde et composée de plusieurs pays, nous nous amusions moi et ma sœur jumelle Coralie à énumérer et mémoriser les capitales de tous les pays du monde...

Je dois dire que je peux remercier mes parents qui pendant notre enfance nous emmenèrent dans des contrées plutôt exotiques pour notre jeune âge, nous découvrîmes ainsi des pays comme le Portugal, la Tunisie, la Turquie ou encore Malte.

Quelques années plus tard, un voyage scolaire en Pologne avec ma classe eut la bonne idée de me confier aux soins d'une famille locale. Cela me donna simplement le goût, le goût du voyage, et c’est certainement de là que ma passion du voyage débuta.

Mes premières escapades indépendantes eurent lieu près de nos contrées françaises puisque c’est chez nos voisins belges et néerlandais que je me rendais avec des amis. Même si nous y allions en général pour nous détendre, nous ne délaissions jamais le côté culturel et la journée était consacrée à la visite.

Cependant, cette envie de partir me poussa par la suite d'envisager puis de réaliser un départ d’un an à l’étranger. Cela me conduisit directement au pays des collines vertes et des moutons : le Pays de Galles.

Un an au Pays de Galles qui me permit de pérégriner jusqu'au Royaume-Uni, puis de me rendre chez les voisins irlandais à Dublin. Un an au Pays de Galles qui me permit également de goûter pour la première fois de a vie aux joies de l’autostop, pas par nécessité mais par curiosité puis par plaisir.

Et comme l’envie de voyager vint en voyageant, au retour du Pays de Galles et sans doute au grand désespoir de mes parents, je repartis avec un ami pour un tour d’une partie de l’Europe en autostop. Ce tour me fit passer par l’Allemagne, la République Tchèque, la Pologne, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie, la Finlande, la Suède, le Danemark, l’Angleterre et la France.

Mon prochain défi et c’est donc pour moi la suite logique est de pouvoir boucler la boucle, de prendre le temps de découvrir les curiosités de la planète, de rencontrer des personnes tellement différentes de nous et paradoxalement si proches, un rêve en soi, un objectif et un but : réaliser le tour du monde en autostop.

Copyright 2009 - Tous droits réservés - Tour du monde en autostop - Une réalisation ACS Informatique - Creation site internet